Status expérimental

En 2012, le développement de la librairie nebule en bash avait montré que l’on pouvait manipuler facilement des objets avec des liens.

La mise en ligne de la dernière version (20160303) de l’application klicty en php montre que l’on peut en faire quelque chose de concret. Donc, le statut des projets nebule, sylabe et klicty passera de « expérimental » à « en développement » lors de la publication des prochaines versions.

Chasse aux bestiolles

La dernière version mise en ligne présente visiblement un bugg un peu gênant. Lorsque l’on transfert un nouveau fichier ou que l’on a un objet déjà transferré, on peut le protéger, la protection est bien ajoutée mais l’objet protégé et l’objet non protégés sont supprimés (on mal écrits) ce qui rend la consultation du contenu impossible. Et pourtant ça marchait avec la précédente version…

Mise en ligne version 20160229

Une nouvelle version est en ligne. Beaucoup de nouveautés :

  1. protection/déprotection complète des objets ;
  2. gestion des groupes ;
  3. partage de protection des objets vers des entités et des groupes ;
  4. annulation de partage de protection ;
  5. renouvellement de la durée de vie d’un objet partagé ;
  6. un début de prise en compte des entités de recouvrement.

Et donc le logo de cette version spécifique :

0201602_klicty_logo_255

A voir donc comme d’habitude ici : klicty.com

Logo par version mise en ligne

Pour personnaliser un peu chaque version de klicty mise en ligne, le logo de la première page de l’interface sera différent à chaque fois.

Voici donc le logo de la prochaine version à sortir :

0201602_klicty_logo_255

Cette nouvelle version intégrera, dans les choses qui fonctionnent sur la plate-forme de développement, la protection des objets ainsi que le partage de la protection à des entités et des groupes. Un début de prise en compte du poids social des liens est aussi ajouté même si ça n’a pas encore vraiment d’impact sur le fonctionnement pour l’instant.

Interface

Au niveau de l’interface, on ne colle pas tout à fait à ce qu’il se fait habituellement, sur plusieurs points.

Habituellement, sur les sites web on trouve deux boutons : Créer un compte (Sign up) et Se connecter (Login). Mais ces comptes sont dans la très grande majorité des cas localisés exclusivement sur le serveur ou limité à un hébergeur de services. Avec nebule et ses dérivés, il faut garder le même principe création/connexion mais l’usage du mot entité en place de compte permet de clairement faire la distinction entre un compte assez limité dans sa mobilité et une entité qui n’a pas de frontière.

Il en est un peu de même avec la notion de document (fichier) par rapport à un objet. Là où le document est référencé par une URL et a une place peu mobile sur un serveur ou chez un hébergeur de services, l’objet est référencé par une URI constitué d’une empreinte. Tout serveur peut donc manipuler un objet et permettre son accès par l’URI contrairement à un document qui doit être ré-rangé et ré-référencé.

Mise en ligne version 20160117

Le site web de test www.klicty.com héberge depuis cette après-midi la dernière version publique en date de klicty, la version 20160117.

La gestion du temps de vie des objets est fonctionnelle. Les objets ont un affichage avec le temps de vie restant et sont automatiquement supprimés en fin de vie. Le renouvèlement du temps de vie n’est pas encore en place.

La gestion du nombre de vues d’un objet dépend de beaucoup de choses qui ne sont pas encore en place, c’est désactivé pour l’instant.

La protection des objets fonctionne sur la plateforme de développement mais semble avoir des problèmes sur le serveur public, à voir…

Avec klicty arrive aussi une version de sylabe avec les modules supplémentaires.

Avancement

Pour la nouvelle année 2016, klicty ne se contente plus de proposer une durée de vie pour un objet. Maintenant, lorsque l’objet arrive en fin de vie il est automatiquement supprimé.

La suppression se fait sans lien de suppression contrairement à une suppression volontaire du propriétaire de l’objet. Et c’est normal puisque l’on se contente de supprimer l’objet du serveur sans avoir nécessairement à le déclarer supprimé. Et puis pour générer un lien de suppression il faut qu’une entité soit déverrouillée, ce qui n’est pas assuré du tout.

Dans la liste des objets, ceux-ci n’ont plus affiché la période de temps de vie convenue mais maintenant le temps de vie restant s’affiche. Il ne sert à rien d’ajouter un tri par date de fin de vie mais il serait intéressant d’ajouter un petit formulaire de recherche sur le nom des objets pour les retrouver plus facilement.

Pas de mise en ligne aujourd’hui mais ça sera fait prochainement vu la grande avancée de klicty dans la gestion des temps de vie des objets…

Mise en ligne version 20151212

Le site web de test www.klicty.com héberge depuis cette après-midi, après quelques cafouillages, la dernière version en date de klicty. Et elle contient en plus une version enfin exploitable de sylabe.

L’archive contenant tous les liens et les objets a été poussée à la main sur le serveur mais si les objets peuvent être sans problème écrasés, il n’en est pas de même pour les liens. Ces derniers doivent être ajoutés au besoin à la liste des liens pour chaque objet concerné.
Ici le but de cette mise à jour à la main c’est bien de conserver l’existant du site web. Il faudra prévoir le nécessaire pour les prochaines mises à jours.

Cette version 20151212 fait suite aux précédentes versions 20151115 et 20151108. Elle est téléchargeable ici :
020151213h1243.nebule.full.install.export.tgz

La notation des dates avec le premier zéro devant pourrait devenir la norme. La suite au prochain épisode…

CF : http://blog.sylabe.org/?p=1043

Bienvenue !

Ceci est le premier article sur le blog de klicty.

Le nom de domaine est réservé depuis le début du travail sur le code, soit le 22/09/2015.

Le code est une reprise de sylabe avec un gros nettoyage pour fonctionner seulement avec un seul module de gestion de partage. En fait, il n’y a plus de modules au sens sylabe. Il a fallu intégrer le code de gestion des objets, des entités et des téléchargements directement dans l’instance de gestion de l’affichage.