Archive for the ‘Interface’ Category

Bonne année 2018

Mardi, janvier 2nd, 2018

Une nouvelle année signifie la mise à jour de toutes les dates à côté des licences… que ce soit dans les différents code mais aussi des sites web statiques et des blogs.

Aucune publication de code n’a été faite depuis le 8 mai 2017. L’application klicty est toujours en cours de ré-écriture avec la nouvelle partie graphique intégrée à la bibliothèque nebule. Et elle rejoint progressivement la mise en pratique de la Réflexion sur l’évolution de l’interface web pour nebule.

En gros, on est à 80% de la migration de l’application. Elle devrait être publiable sous peu mais il faudra attendre que toutes les applications soient prêtes parce que le bootstrap a évolué aussi significativement.

Logo version 020170508

Lundi, mai 8th, 2017

Une nouvelle version va être mise en ligne.

Il y a quelques corrections de buggs mineurs. Un module associé est ajouté dans sylabe pour gérer les objets plus finement depuis ce dernier sans trop surcharger l’interface de klicty.

Le logo de cette version :

020170508_klicty_logo_256

A voir bientôt comme d’habitude ici : klicty.com

Icônes d’émotions

Jeudi, décembre 1st, 2016

La nouvelle version de la bibliothèque nebule publiée avec le bootstrap, ainsi que des liens de l’entité maître du code bachue, ont permis de récupérer l’affichage des icônes des émotions.

CF : http://blog.nebule.org/?p=2847

Les émotions

Samedi, octobre 1st, 2016

Les émotions sont fonctionnelles dans la version en cours de développement lorsque l’on affiche un objet ou une entité :

020161001 klicty_-_Dieu_Thor_-_2016-10-02_11.36.38
Pas de publication de cette version pour l’instant.

CF : nebule – Ajout d’émotions sur des objets – suite 6

Avancement

Jeudi, mars 17th, 2016

En parallèle avec sylabe, l’interface évolue de façon à améliorer la réactivité.

Jusque là, toute page était chargée en une seule fois, y compris lorsque le contenu principale est long à calculer. Cela rendait certaines pages assez longue à apparaitre et pendant ce temps là il y avait page blanche… Maintenant la partie de page hors contenu lourd est affichée le plus vite possible puis la partie contenu est mise à jour via un appel spécifique. Ainsi la page s’affiche avec une partie vide mais contenant un message de travail en cours, puis lorsque le contenu est prêt il est affiché.
Cette amélioration ne peut cependant pas être appliquée indéfiniment pour des contenus faciles à calculer, chaque appel qu’il soit direct ou spécifique, repasse par la recherche de la dernière version de la librairie, de l’application et refait tous les tests de bon fonctionnement. Il y a donc un compromis à trouver entre le chargement à part de certaines parties et le nombre d’appels au serveur qui sont consommateurs en temps.

Logo par version mise en ligne

Samedi, février 27th, 2016

Pour personnaliser un peu chaque version de klicty mise en ligne, le logo de la première page de l’interface sera différent à chaque fois.

Voici donc le logo de la prochaine version à sortir :

0201602_klicty_logo_255

Cette nouvelle version intégrera, dans les choses qui fonctionnent sur la plate-forme de développement, la protection des objets ainsi que le partage de la protection à des entités et des groupes. Un début de prise en compte du poids social des liens est aussi ajouté même si ça n’a pas encore vraiment d’impact sur le fonctionnement pour l’instant.

Interface

Vendredi, janvier 22nd, 2016

Au niveau de l’interface, on ne colle pas tout à fait à ce qu’il se fait habituellement, sur plusieurs points.

Habituellement, sur les sites web on trouve deux boutons : Créer un compte (Sign up) et Se connecter (Login). Mais ces comptes sont dans la très grande majorité des cas localisés exclusivement sur le serveur ou limité à un hébergeur de services. Avec nebule et ses dérivés, il faut garder le même principe création/connexion mais l’usage du mot entité en place de compte permet de clairement faire la distinction entre un compte assez limité dans sa mobilité et une entité qui n’a pas de frontière.

Il en est un peu de même avec la notion de document (fichier) par rapport à un objet. Là où le document est référencé par une URL et a une place peu mobile sur un serveur ou chez un hébergeur de services, l’objet est référencé par une URI constitué d’une empreinte. Tout serveur peut donc manipuler un objet et permettre son accès par l’URI contrairement à un document qui doit être ré-rangé et ré-référencé.